banniere-fanny

La glycation, accélérateur du vieillissement : des solutions existent

Lille côté sud glycation

La glycation :

La glycation est une réaction chimique résultant de la fixation des sucres sur les protéines agissant sur tout l’organisme et génèrant des produits de glycation avancés, en anglais AGE (Advanced Glycation Endproducts) , une des causes majeures du vieillissement.

Les AGE sont des protéines structurellement modifiées dont les fonctions physiologiques sont altérées. Certaines réactions conduisent à une double fixation sur des structures voisines ; on parle alors de « cross-links ».

Les AGE sont toxiques pour les cellules.

La glycation est un processus lent ne bénéficiant pas de mécanisme réparateur dans notre organisme.

La glycation est directement impliquée dans le syndrome métabolique, le vieillissement cutané et le déclin cognitif.

Lille côté sud glycation facteur du vieillissement cutané

La peau cible privilégiée de la glycation :

Logiquement, les conséquences de la glycation sont plus graves pour les protéines de faible renouvellement et de longue durée de vie, comme les collagènes ou l’élastine, protéines de la peau, cible particulièrement favorable de la glycation. De plus, la peau est soumise à l’exposition aux rayons UV, source de stress oxydant qui aggrave la glycation entrainant perte d’élasticité, formation de rides, taches brunes…

Les facteurs aggravants la glycation :

  • Stress physique et mental, mauvais sommeil.
  • Oxydation (sport de compétition, exposition aux UVs).
  • Alimentation industrielle (sucres, produits de cuisson brunis).

Prendre le contrôle de la glycation :

Une hygiène de vie spécifique :

La glycation peut être contrôlée en adoptant une hygiène de vie spécifique (éviter l’exposition au soleil, pratiquer une activité physique régulière mais de façon modérée, favoriser un sommeil régulier) et un régime alimentaire de type méditerranéen (éviter les produits de cuisson brunis, la consommation d’aliments sucrés, éviter la consommation de produits industriels).

Les inhibiteurs de glycation (anti glycants) :

L’aminoguanidine, la metformine (médicaments anti diabétique) et certains anti oxydants permettent de réduire (inhiber) la formation de produits de glycation.

Leurs résultats sont souvent décevants pour les protéines à renouvellement lent, comme la peau.

Les cross links breaker (déglycants) :

Comme leur nom l’indique, ces molécules, littéralement casseurs de glycation, clivent les AGE en coupant les cross links. Ce mécanisme permet de corriger la rigidité tissulaire causée par la glycation.

Une fraction moléculaire de Rosmarinus officinalis (romarin officinal) titrée en acide rosmarinique a démontré son activité déglycante.

Cette innovation brevetée est commercialisée sous les marques Nacriderm et Age Breaker.

Communication médicale A2P Sciences.

comprimé glycation
crème glycation