10 conseils avant de se décider

Vous aimeriez bien avoir bonne mine, et pourquoi pas faire quelques soins mais lesquels et avec qui ? Voilà le problème 🤔

On va vous donner quelques conseils régulièrement.

Le premier : choisir son praticien

Le mieux c’est le bouche à oreille, après l’examen du site internet ensuite la consultation au cabinet.
Il est préférable de savoir ce que vous souhaitez afin que le médecin vous propose des soins et des cosmétiques adaptés à vos souhaits, à votre peau et à votre budget avec bien sûr un devis et une explication claire des effets attendus.

N’ayez pas peur de poser des questions surtout : est ce que ça fait mal ? Y a t-il des suites ? Combien de séances faut-il ? Y a t-il un résultat tout de suite etc.

Le deuxième : avoir une petite idée de ce que l’on souhaite.

Si vous prenez un rendez vous c’est que vous avez une petite idée derrière la tête : avoir meilleure mine, l’air moins fatigué, moins triste ou alors ôter ces rides qui se sont accentuées récemment.

Parfois vous connaissez très bien les différents traitements possibles lus sur internet, souvent à peu près, mais quelquefois pas du tout.

Vous avez entendu parler du Botox, de l’acide hyaluronique, des peelings, des ultras sons mais vous ne savez pas si c’est pour vous.

Je vais essayer de vous expliquer comment ca marche et pour quels problèmes ils seront utilisés.

Le troisième : faire la distinction entre un traitement

  • qui va agir en surface et sera intéressant pour un problème de couperose, taches, pores dilatés, peau séborrhéique, peau fatiguée avec petites ridules ou avec de l’héliodermie. Ce sera notre conseil n°4.
  • qui va agir plus en profondeur et traitera le manque de volume, les rides, les sillons, le relâchement, les bajoues par exemple. Ce sera notre conseil n°5.

Le quatrième : traitements agissant en surface

Il est toujours conseillé de soigner sa peau avant d’aller plus loin, car parfois cela peut suffire à notre bonheur.

Une peau séborrhéique, avec pores dilatés et points noirs pourra bénéficier de peelings superficiels, d’un nettoyage avec la technique Hydrafacial plus LED ou du protocole Kleresca.

Une peau sensible érythémateuse, couperosée, avec rosacée, bénéficiera de séances de laser, de lampes flash ou de LED mais aussi du protocole Kleresca.

Les peaux avec des taches de soleil également avec la possibilité de peelings superficiels pas vraiment indiqués pour des peaux sensibles.

Une peau fatiguée, avec ridules, héliodermie pourra bénéficier de peelings superficiels, de radiofréquence micro aiguilles, d’injections dermiques de Skin boosters à base d’acide hyaluronique.

Les applications de peptides biomimétiques a l’aide de microneedling commencent a donner de bons résultats.
Et bien entendu une routine quotidienne de cosmétiques adaptée est indispensable.
Ce sera notre conseil n°6.

Le cinquième : traitement agissant en profondeur

Ces soins vont nous permettre de redonner du volume ou avoir un réel effet tenseur. Les radiofréquences peuvent stimuler les fibroblastes dermiques a la base de la néocollagénèse : une séance par mois pendant 4 mois puis entretien trimestriel.

Les ondes sonores des Ultra sons focalisés iront plus en profondeur et nécessiteront moins de séances: une a trois mois puis a 9 mois et tous les 6 mois.

Les injections d’acide hyaluronique amélioreront les rides et sillons ainsi que les volumes : entre 6 mois et 2 ans
Les inducteurs collagéniques donneront une peau plus ferme et tendue : tous les ans.

On peut conseiller une séance d’ultra sons 2 à 3 mois avant d’injecter de l’acide hyaluronique pour l’ovale par exemple pour optimiser les résultats.

Le sixième : routine de soins quotidienne et adaptée

Il est essentiel de prendre soin de sa peau. Il ne sert à rien de réaliser des soins compliqués et coûteux si on néglige sa peau.

La première chose à faire est de choisir une routine adaptée et pour cela prendre conseil auprès d’un dermatologue esthétique et de ses assistantes.

Le matin

  • Bien nettoyer sa peau en douceur : crème lavante, surgras, gel selon que votre peau est normale, sèche ou mixte tendance grasse,
  • Puis idéalement appliquer un sérum anti oxydant à base de vitamine C par exemple. Ensuite une crème hydratante ou un écran solaire et maquillage possible.

Le soir

  • Démaquiller,
  • Appliquer un sérum avec des actifs qui agiront pendant la nuit comme le rétinol, les acides de fruits ou des agents dépigmentants,
  • Puis une crème hydratante nuit.

Le septième : les injections d’acide hyaluronique (AH)

Des qu’il s’agit d’injections vous ne devez avoir affaire qu'à un médecin spécialement formé, le plus souvent choisi par le bouche à oreille.

Vous devez bien faire la différence entre ces injections d’Acide Hyaluronique qui vont viser à remplir une ride ou apporter du volume et la toxine botulique ou Botox qui va surtout détendre les muscles responsables des rides d’expression (glabelle ou lion, front ou patte d’oie).

L’acide hyaluronique est un produit naturel fabriqué par nos fibroblastes dermiques certes, mais celui qui va vous être injecté a été réticulé de manière à avoir une durée de vie plus longue, 6 mois à 2 ans, que celui de notre peau qui est de 48h environ.

Vous imaginez une grosse boule de glace qui va fondre très lentement !!!

Cet acide hyaluronique va être injecté superficiellement à l’aide d’aiguilles ou dans des zones dépourvues de risques, sinon on l’injectera obligatoirement avec une canule à bout mousse au niveau du sillon nasogénien par exemple.
Il peut y avoir des effets secondaires parfois sérieux, c’est pour cela qu’il faut choisir un médecin qualifié
Nous en parlerons plus tard.

Le huitième : les injections de toxine botulique ou Botox

Ce produit est vraiment extraordinaire et nous lui découvrons de plus en plus d’indications en dehors des rides, comme la transpiration axillaire, les cicatrices hypertrophiques, certaines douleurs, le bruxisme, des paralysies invalidantes.
Il est réservé au traitement des rides d’expression du haut du visage : rides du lion, de la patte d’oie, du front, mais on peut aussi traiter le menton en atténuant les problèmes de relief par exemple ou encore améliorer les plis d’amertume.

La durée du résultat est de 4 à 6 mois, c’est un gage de sécurité car quoi qu’il arrive, cela ne durera pas.
Le mieux est de débuter avant que les rides deviennent fixes, le résultat sera meilleur et surtout plus durable. On peut associer la toxine botulique à l’acide hyaluronique, bien sûr sur des zones différentes, ou en complément, mais la toxine doit toujours être injectée avant.

Le neuvième : que peut-il arriver après une injection d’acide hyaluronique ?

L’Acide Hyaluronique (AH) se présente sous la forme d’un gel qui va être injecté plus ou moins profondément selon le résultat souhaité avec une aiguille ou une canule à bout mousse. L’effet secondaire le plus fréquent et le moins grave est un hématome bien sur, qui peut arriver à tout le monde, prévenu par la prise d’arnica.

Les deux effets secondaires les plus ennuyeux mais heureusement très rares sont :

Les nodules plus ou moins tardifs, qui peuvent être secondaires à des problèmes d’auto immunité ou de réaction particulière du produit qui se met à durcir dans la zone injectée, suite à un problème d’infection ou une exposition au chaud par exemple.

Les embols vasculaires. Suite à une injection d’acide hyaluronique dans une artère, il y a obstruction de la circulation et nécrose cutanée, c’est pour cela que dans certaines zones, on va utiliser une canule afin de réaliser un traitement en toute sécurité.

Heureusement avec l’acide hyaluronique, il existe un joker : la hyaluronidase qui va aller dissoudre le produit injecté. Alors surtout n’oubliez pas que seul un médecin a le droit d’injecter et si vous avez le moindre souci vous pouvez l’appeler

Le dixième : que peut il arriver après une injection de Botox ?

Dans la grande majorité des cas rien ! Rarement un petit hématome.
Parfois ce que l’on appelle un Méphisto, un sourcil qui monte d’un côté, du à un déséquilibre musculaire qui peut facilement être corrigé ou une insuffisance de résultat qui pourra bénéficier d’une retouche dans les 10 jours. Très, très rarement une chute de la paupière qui ne durera que 2 à 3 mois. La plupart du temps le résultat est très apprécié et naturel.